Display menu

Découvrez le Pays de Vilaine

La vallée de Corbinières

A deux pas

La Vilaine et le hameau de Port de Roche

Photo du pont Eiffel de Port de Roche

Le Pont Napoléon
Photo: Marc Trichet

Situé en contre-bas du gîte, au bord de la rivière, le hameau de Port de Roche est l'une des jolies haltes nautiques qui ponctuent le chemin de halage entre Rennes et Redon. Reconnaissable entre milles grâce à son pont, dit Napoléon, en acier datant du XIXème siècle et au manoir qui lui fait face, c'est le lieu idéale pour débuter une randonnée le long de la rivière ou une partie de pêche.


Si vous êtes à la recherche d'un lieu pour dîner, le Café-Restaurant "La Halte de Port-de-Roche" vous accueillera tous les soirs de Mars à Octobre et le midi toute l'année. Ron y organise aussi régulièrement des soirées musicales, dansantes et des karaokés.


Enfin, si vous êtes amateurs de plantes et notamment de roses, le Manoir de la Chaussée vous invite pour une visite de son jardin anglais entre Mai et Octobre.

Langon, commune du patrimoine rural de Bretagne

Photo de la chapelle Sainte Agathe de Langon

La Chapelle Sainte-Agathe de Langon

Les clients du café des Tilleuls profite d'un concert organisé en terrasse

Le café des Tilleuls un soir de concert

La commune qui donne son nom au gîte est terre d'une histoire qui débute au néolithique, il y a près de 10 000 ans. Les premiers hommes à s'y sédentariser nous laisseront comme témoignage les alignements mégalithiques des Demoiselles et des Pilons-Garougnoux.


Plus proche de nous, la chapelle paléochrétienne Sainte-Agathe et sa fresque de la Vénus au bain ainsi que la voie pavée du Chemin de la Duchesse Anne sont les preuves de l'activité gauloise et romaine sur les terres de la commune au début de notre ère. La chapelle, classée aux Monuments Historiques depuis 1840, fait face à la remarquable église romane Saint-Pierre-et-Saint-Paul qui date, elle, du Moyen-Age. Elle se distingue notamment par sa complexité et ses 13 clochers, métaphore du Christ et de ses douze apôtres.


De nos jours, Langon est une commune rurale moderne qui a su se rendre attractive auprès des jeunes générations grâce à ses services - dont plusieurs restaurants, bars et commerces de qualité - mais aussi grâce au dynamisme de ses habitants qui organisent divers événements tout au long de l'année.


Plusieurs fois par jour, la halte SNCF de Langon, située entre le bourg et le gîte, est également desservit par les trains de la ligne Rennes - Redon.


→ Plus d'informations pratiques et touristiques sur Langon sur le site internet de la commune

Sainte-Anne sur Vilaine

Le Moulin de Belle Née

Le Moulin de Belle Née

Nichée sur la colline qui fait face au Petit Gîte de Langon, de l'autre côté de la rivière, Saint-Anne sur Vilaine est le bourg le plus proche du gîte à vol d'oiseau et offre une excellente alternative pour les commerces de proximité. Nous vous recommandons notamment les fromages et produits biologiques de La chèvrerie des Perrières, en vente sur les marchés de la région.


Pour les amateurs de promenade en vélo, un circuit de 27 kilomètres démarrant à Sainte-Anne vous permettra de rejoindre le Grand-Fougeray en pédalant au milieu d'un paysage de champs cultivés, de prairies et de landes avec la possibilité d'un petit détour par le moulin de Belle Née, datant de 1832.

La vallée boisée de Corbinières

Le viaduc de Corbinières traversant la vilaine

Le viaduc de Corbinières

Un chemin dans le forêt

Le circuit découverte
Photo: Département Ille & Vilaine

Le site classé de la vallée de Corbinières est un lieu véritablement enchanteur. En plus du charme de ses paysages naturels, il nous offre l'un des plus beaux viaducs ferroviaires de France. Construit entre 1858 et 1861, il a la particularité d'avoir des arches obliques reposant sur des piliers maçonnés en biais. C'est justement sous l'une de ses arches, accessible depuis le chemin de halage, qu'un refuge accueille plus de 180 chauve-souris de 7 espèces différentes.


Pour visiter la vallée, nous vous recommandons la randonnée, organisé par l'association Arcade de Langon, "A l'assaut de Corbinières". Le circuit passe juste devant le Petit Gîte et offre deux niveaux de difficulté. Les plus courageux pourront continuer le chemin jusqu'au village de Montenac pour profiter de tous les paysages.


Pour ceux qui préfèrent une ballade nautique, canoës et kayaks sont en location durant l'été, à la journée et à la demi-journée pour vous permettre de glisser sous les arches du viaduc et observer les oiseaux qui peuplent les berges de la Vilaine.


Enfin, les amateurs de promenades forestières pourront profiter d'un circuit découverte - dont les arbres creux abritent les petits habitants de la forêt - et qui vous offrira une superbe vue sur la vallée.

Le Port de Redon

Le pays de Redon

Redon « Petite ville, grand renom »

Si vous posez la question aux habitants de Redon, tous vous répondront qu'il existe une atmosphère et un art de vivre particuliers à cette petite ville. C'est peut-être parce que c'est ici que Nominoé vainquit les troupes franques de Charles le Chauve dans une bataille qui marquera l'indépendance du Royaume de Bretagne, que les Redonnais ont gardé un caractère qui leur est propre, presque rebelle et pourtant accueillant.


Construite autour d'un monastère au IXème siècle, Redon garda une forte influence religieuse pendant des siècles, en témoigne l'abbaye Saint-Sauveur et son église dont le clocher du XIIème siècle est considéré comme le plus beau monument roman de Bretagne. De ville abbatiale, Redon devint ville fortifiée puis ville marchande. Aujourd'hui, les belles demeures à colombage de la Grande Rue accueillent des boutiques plus modernes tout en conservant leur charme authentique.


La canalisation de la Vilaine - au XVIème siècle - permit l'arrivée des navires de mer et fit du port de Redon le lieu de déchargement des marchandises à destination de Rennes. Les maisons d'armateurs et les greniers à sel qui longent les quais attestent de la florissante économie de cette époque. Avec la construction du canal de Nantes à Brest, Redon devient carrefour de voies navigables où les bateaux de plaisance remplaceront peu à peu navires marchands et péniches. Le quartier du port reste toutefois sans conteste l'un des plus jolis de la ville et les curieux de cette époque se régaleront de la visite du musée de la batellerie.


De nos jours, Redon est une petite ville dynamique qui offre tous les services d'une grande. En plus de deux supermarchés, elle offre de nombreux commerces et le marché des halles accueille commerçants, maraîchers (dont bio) et artisans de la région tous les lundis, vendredis et samedis. Côté palais, de nombreux restaurants et crêperies de qualité vous recevront pour une découverte de la gastronomie Bretonne mais pas seulement. En plus des visites du patrimoines locale, vous pourrez aussi profiter d'une piscine moderne ainsi que d'un cinéma multiplexe, d'un théâtre et d'une médiathèque offrant tous une programmation fournie. Enfin, côté transports, La gare de Redon est située sur la ligne TGV Paris - Brest par le sud Bretagne et la ligne Rennes - Nantes, profitant ainsi d'une desserte locale et nationale.


→ Plus d'informations pratiques et touristiques sur Redon sur le site internet de la Maison du Tourisme

L'impressionnant chevet gothique de l'abbaye Saint-Sauveur de Redon

L'abbaye Saint-Sauveur
Photo: Wikimedia Commons - Sémhur

La grande rue de Redon et ses commerces qui occupent des maisons à colombage anciennes

La Grande Rue de Redon

Les halles de Redon un jour de marché

Le marché des Halles
Photo: office du tourisme du Pays de Redon - A. Martin

Le Marais de Gannedel

Étendu sur plus de 500 hectares de prairies inondables et de roselières, le marais de Gannedel est un havre de paix pour la centaine d'espèces d'oiseaux qui y a été recensée. Cette vaste réserve ornithologique a été classée en zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique pour préserver la richesse de son écosystème. Hérons cendrés, busards des roseaux et autres passereaux paludicoles y partagent les cours d'eau avec les grenouilles vertes mais aussi de bien plus timides loutres qui se cachent entres racines des arbres de la berge. A leurs côtés, les typiques vaches bretonnes pie noires et les chevaux mulassiers pâturent paisiblement dans les prairies régulièrement inondées en hiver et fleuries au printemps.


Pour découvrir ce petit paradis naturel, un circuit de randonnée pédestre de 14 km prend son départ au pied de l'église de la Chapelle de Brain.

Les prairies fleuries du Marais de Gannedel

Les prairies fleuries du Marais de Gannedel
Photo: www.bretagne35.com

Le site mégalithique de Saint-Just

D'où viennent donc ces fameux menhirs si chers à Obélix ? En Haute-Bretagne la légende raconte que de jeunes filles qui furent punies pour avoir préférer batifoler dans la lande au lieu de se rendre à la messe du soir dansent depuis pour l'éternité sous la forme de demoiselles de pierre. De nos jours, les archéologues commencent à percer les secrets de ces alignements de pierres bien plus anciens que notre ami gaulois.


Dans la lande de Cojoux, sur la commune de Saint-Just, à quelques minutes de Redon, tertres, monuments astronomiques et dolmens forment le deuxième site mégalithiques de Bretagne après Carnac. C'est le lieu idéal pour une promenade au milieu de ces géants de pierre à rêver de ceux qui les ont dressés en l'honneur des astres et de leurs ancêtres. Et qui sait, peut-être croiserez-vous sur le sentier qui vous mène juqu'à l'étang du Val quelques korrigans, habitants féériques de ce lieu enchanteur.

Une allée de pierre couverte par d'autres pierres

L'allée couverte de Tréal
Photo: Maison nature et megalithes de St Just

L'île aux Pies, île aux sports

Peu de temps avant que le canal de Nantes à Brest ne rejoigne Redon, il emprunte le cours de l'Oust, rivière qui a creusé son lit entre d'impressionnantes falaises de granit. C'est dans ce paysage exceptionnel que les bras du canal enlacent l'Île aux Pies et ses trésors naturels.


Escalades, kayak ou VTT, l'île est réputée pour ses activitées physiques et devient, d'Avril à Octobre, le royaume des aventures en plein air. Pour ceux qui se sentent une âme d'écureuil, les animateurs d'Escapades verticales accompagnent petits et grands grimpeurs jusqu'en haut des falaises mais aussi le long de parcours accrobranche et de descentes en tyrolienne. Si vous préférez la fraicheur de l'eau à l'adrénaline de la hauteur, louez canoës et kayaks chez Apach'Bihan et partez pagayer entre les nénuphares. Enfin, pour les amateurs de détente moins sportive, marche à pied et pêche à la ligne à la ligne sont au programme.

L'île aux pies au milieu de l'Oust

L'île aux pies vue du haut de la falaise
Photo: office du tourisme du Pays de Redon - Y. Miloux

Guipry-Messac et son port

Durant des centaines d'années, Guipry et Messac furent deux voisines se faisant face sur chacune des rives de la Vilaine. Depuis 2016, elles ne forment plus qu'une, officialisant un mariage depuis longtemps célébré par les habitants des deux communes.


Pendant longtemps, les bateaux remontaient la Vilaine jusqu'au port de Guipry-Messac, dernière étape du commerce fluvial à destination de Rennes, où était stocké le sel dans des greniers dédiés avant son transport par voie terrestre. Comme à Redon, cet or gris a fait la fortune des commerçants locaux ainsi qu'en témoignent les belles demeures des saulniers. Aujourd'hui, au pied de la Minoterie, magnifique moulin à aubes devenu restaurant, les plaisanciers ont remplacé les mariniers mais il est possible de revivre leurs aventures le long de la Vilaine en louant une splendide toue traditionnelle en bois.

Une toue, bateau à fond plat devant le restaurant et ancien moulin à aube de la Minoterie

Une toue traditionnelle amarrée devant le restaurant "La Minoterie"

La cité médiévale du Grand-Fougeray

Lors de la guerre de Cent Ans, au Grand-Fougeray, un petit Breton entra dans l'Histoire de France en s'emparant, par la ruse, du château tenu par les anglais. Bertrand Duguesclin, accompagné de ses meilleurs hommes et déguisé en bûcheron - leurs armes cachées dans des fagots de bois - parvint à pénétrer dans la forteresse bien gardée. Grâce à ce stratagème digne du cheval de Troie, ils reprirent le château avec facilité et resteront à jamais dans la mémoire collective Bretonne, le nom de Duguesclin devenant synonyme de courage et de ruse.


Des neuf tours de ce château, il n'en reste plus qu'une qui prit son nom. Aujourd'hui, la Tour Duguesclin surplombe l’arboretum du Grand Fougeray dont les essences d'arbres indigènes et exotiques accueillent chaque été une exposition artistique et une fête médiévale.